BNT francais

entêtes cell2

Manufacturing businesses from Acadia of the Lands and Forests want to strengthen their links in order to increase regional procurement and its economic benefits. The Core Leadership Team will lead a meeting between fifteen or so large businesses (prime manufacturers) and approximately 75 goods and services suppliers and subcontractors to be held at the end of November.

Acadia of the Lands and Forests has an important manufacturing industry. There are close to 300 manufacturing businesses in a 100 km (62 miles) radius, which represents approximately 10,000 jobs. The region has everything to gain from creating links between businesses.

A Project in Two Phases
Before holding this networking event, the specific needs of large businesses were identified. These initial contacts with the prime manufacturers demonstrated that there is substantial business development potential for Acadia of the Lands and Forests’ smaller businesses.

During this event, carefully planned meetings will be held in a “speed-dating”-like style. Particular attention will be paid to linking SMEs’ expertise to specific procurement needs expressed by prime manufacturers. These targeted and planned pairings will allow each participant to have meaningful business meetings and to use these precious minutes efficiently.

Alongside the planned business meetings, two lectures will be presented to the participants and a networking happy hour will conclude the day.

If you are a potential supplier established within Acadia of the Lands and Forests, you can express your interest in participating in this event by sending an email to This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. or, depending on your area, contact Opportunities New Brunswick, Témiscouata SADC or Northern Maine Development Commission.

Tuesday, 20 September 2016 15:31

Se regarder le nombril autrement

Tout le monde connaît le dicton « L’union fait la force ». D’aucuns diront que c’est une vérité de la Palice. Je n’ai jamais entendu quelqu’un contester cette affirmation.

Or, il s’agit bien là d’une déclaration capitale pour l’Acadie des terres et forêts. Elle fait partie de l’ADN du mouvement « Réussir Ici ». C’est ce que nous tentons d’impulser depuis déjà 2 ans sur l’ensemble de notre région.

Région transfrontalière, là où on multiplie les ressources
Dans tous les domaines, le simple fait d’établir l’inventaire des ressources (matérielles, humaines, financières, etc.) que nous possédons collectivement met en lumière un phénomène intéressant souvent négligé. Une région transfrontalière possède un avantage indéniable sur beaucoup d’autres régions qui n’ont pas cette caractéristique. C’est la multiplication des ressources. L’union fait la force.

Je vous donne un exemple parmi d’autres.

Récemment, j’ai survolé l’ensemble des occasions d’apprentissage universitaire qui sont offertes sur le territoire de la région et une fois de plus, j’ai été éberlué. Nous parlons ici principalement de 2 institutions : l’Université de Moncton – campus d’Edmundston et l’Université du Maine à Fort Kent. À cela nous pourrions également ajouter les capacités de l’Université du Québec à Rimouski qui pourrait facilement desservir le territoire en matière de formation continue.

Dans un contexte mondial où le capital humain est devenu la ressource première de toutes les entreprises et organisations, il est absolument étonnant de constater la quantité et la variété de l’offre de formation universitaire chez-nous, qu’elle soit à temps plein ou à temps partiel.

Et si on arrivait à une réelle synergie ?
Dans les filières de la santé, de l’administration, des affaires, de la foresterie, des sciences, de l’environnement, de l’éducation ou de l’informatique pour ne mentionner que celles-là, il est possible de compléter des diplômes de premier cycle (et parfois même de deuxième cycle) chez-nous. Certains de ces diplômes sont offerts en anglais et d’autres en français. Il existe même des possibilités d’échanges entre les institutions pour aider à compléter ces diplômes dans les deux langues ! Tout cela ici... chez-nous... à proximité de la famille et de notre milieu « naturel ». Et si on arrivait à mettre tout ce beau monde en synergie, combien d’autres occasions serions-nous capables de créer pour nos jeunes et nos moins jeunes ?

Et là, je ne vous parle pas encore des occasions en matière de formation technique et professionnelle, qui feront l’objet d’un autre billet un peu plus tard.

Se regarder le nombril peut être bénéfique
Chaque année, des centaines de jeunes de chez-nous vérifient les occasions qui s’offrent à elles et à eux afin de compléter des études postsecondaires. Trop souvent, ces jeunes regardent dans les grands centres et s’expatrient. Certains et certaines reviendront... d’autres jamais. Cet éloignement « temporaire » devient souvent « permanent ».

Pourtant de multiples occasions sont là. À leur portée. Ici même. Autour de leur nombril.

Il suffit peut-être de changer la façon de le regarder ?

Si on regardait son nombril en adoptant une autre posture. Si on le regardait avec une nouvelle perspective... plus synergique, plus inclusive, plus dynamique et plus moderne.

Ne serait-ce pas une façon aussi de regarder plus loin que le bout de son nez ?

Published in Blogue

Context
The Acadia of the Lands and Forests region is comprised of Northwestern New Brunswick, Quebec’s Témiscouata and the northern part of Maine’s Aroostook County. This region has numerous winter tourist attractions with great economic potential, including outstanding snowmobile trails of over 1 500 km of incomparable quality.

The Core Leadership Team of Acadia of the Lands and Forests (CLT) proposes, in collaboration with key stakeholders, to organize an International Snowmobile Festival Without Border in Acadia of the Lands and Forests from January 20 to 22nd 2017. Three days of snowmobiling in the finest trails of New Brunswick, Quebec and Maine. (The project details are available in the attached concept paper).

The CLT wishes to hire a consultant or an experienced agency in event planning that can provide a "turnkey" service. The successful consultant or organization retained must be fully bilingual (French and English) and able to travel throughout the Acadian of the Lands and Forests region.

The purpose of this tender is to select the provider that offers the best service to the CLT. The CLT encourages candidates to submit their best offer and propose any alternative approach as well as its advantages and disadvantages for the CLT. A regional selection committee will be formed to select the best offer.

This RFP shall in no case be considered as a contract or as a form of commitment. This RFP does not require the CLT to award a contract not to indemnify the candidates for the costs generated by the preparation of proposal. The CLT reserves the right to accept an offer in whole or in part or to reject all proposals submitted.

Mandate
To ensure that the organization of the International Snowmobile Festival meets the expectations of the CLT and its partners, it is essential to have an event organizer who can provide a "turnkey" service, from planning the festival to its final evaluation.

Under the guidance of the organizing committee of the festival, the mandate is:

  • Develop a work plan;
  • Ensure coordination of the organizing committee (planning and convening meetings and internal communications);
  • Develop and implement a sponsorship and partnership program;
  • Develop the Festival program in conjunction with the Organizing Committee;
  • Ensure the development and implementation of the communication / marketing plan with the consultant in communication / marketing;
  • Follow the budget allocated for the organization of the festival;
  • Promote the festival in other events;
  • Take care of logistics in connection with the activities before, during and after the event, for example:
    • Obtain necessary permits;
    • Ensure safety in partnership with snowmobile clubs;
    • Rent the necessary equipment where appropriate;
    • Determine staffing requirements (volunteers);
    • Identify and assign tasks for volunteers during the event;
  • Develop an event evaluation plan and implement it;
  • Write a final report;
  • All other tasks necessary to the success of the festival.

The total budget for consultant fees retained to perform this mandate is $ 15,000 CAD (including HST).

The mandate will begin in early October 2016 until the end of February 2017.

To apply, you must send your service proposal before 4:00 PM, Monday September 26th, 2016 by email to the Core Leadership Team of Acadia of the Lands and Forests (This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.). For questions about this offer, contact Caroline at 506-737-9602. Your proposal should include: The approach and proposed work plan, a detailed budget and a list of mandates completed in connection with the proposed mandate.

TOURISM, CULTURE AND QUALITY OF PLACE

An exhibition catalogue with roots in Acadia of the lands and the forest

RacinesdelAcadie

Did you know that preparing the exhibition catalogue for the Témiscouata Museum’s permanent exhibition, “Enracinés”, was the fruit of a collaboration between the museum, the Témiscouata Historical and Archaeological Society, the Colline Art Gallery and the Madawaska Historical Society in Edmundston? The publication was released in July 2015 following the exhibition and the inauguration of the museum’s new premises during festivities for the Congrès mondial acadien 2014.


The 76-page illustrated catalogue is part of the Revue de la Société historique du Madawaska’s publication series and is in two parts. One focuses on the Témiscouata Museum’s exhibition and looks at forests from economic, social and cultural angles. The history of the people of the forest is told through the voices of those who have lived it. The other part focuses on an exhibition of four contemporary artists presented at the Madawaska Historical Museum. Joël Boudreau, Luc A. Charrette, Gabrielle Gendron and Réjean Toussaint were all invited to create an artwork that illustrated their relation with the land.

It is together that we succeed here!

Published in Histoires à succès

Toute la programmation pour les grandes fêtes régionales de l'Acadie à Edmundston du 13 au 15 août 2016.

All the schedule for the Acadian festivities in Edmundston from August 13th to 15th, 2016.

ECONOMIC DEVELOPMENT AND ENTREPRENEURSHIP

An Acadia of the Lands and Forests Pale Ale : A beer Without Borders 

BannièreAout2016

August 1st, the Edmundston microbrewery, Les Brasseurs du Petit Sault, made a special batch of a pale ale on tap available for a limited time. Its particuliarity? It‘s entirely made from Acadia of the Lands and Forests products!

The malt comes from MaltBroue of Temiscouata and the hops come from Aroostook Hops in Maine.

It was such a success that It sold out in a week. Is it going to be back next year? Let's hope so.

It is together that we succeed here!

Published in Histoires à succès
Wednesday, 10 August 2016 14:18

Moment d'Épiphanie (mon français du Maine)

Cosse s'qui s'passe au nord du Maine, tu d'mandes?

Les Chanteurs Acadiens, groupe musical, ont été reconnus par le Maine Acadian Heritage Council pour avoir lutté depuis 1988 pour promouvoir la langue française au nord du Maine.

Voici un bref résumé de mon discours comme porte-parole des Chanteurs Acadiens à l'assemblée générale annuelle du Conseil d'Héritage Acadien du Maine (le français est écrit pas mal comme on parle che' nous):

«Les bonnes soeurs nous disaient qu'on parlait pas français, qu'on parlait plutôt tchuque jargon que personne d'autre comprenait. Pi on a cru ça! Après toute, c'était nos maîtresses d'école qui nous disaient ça.

Fast forward aux années 1970 à l'université du Maine à Fort Kent.

J'rencontre ma future femme, Lorraine. Elle était au collège à St-Basile. Ensuite, elle pi deux ou trois amies, sont parties pour Moncton pour aller à l'université, elle pour avoir un Certificat 5 en éducation.

Moué j't'aller la voir a Moncton. Le soir on sort avec un groupe de ses d'amis. Moué j'étais vraiment intimidé parce que j'trouvais que c'monde là parlait assez bien le français. So, j'ai pas parlé de la veillée.

Quand on sort de là, Lorraine pensait que j'aimais pas ses amis. J'y dis que je me sentais intimidé avec mon français d'Grand Isle. Lorraine dit, "On les voit encore demain soir. Dit cosse t'as à dire pi, si y’aiment pas ça, on s'en ira." Okay.

Comme défaite, le lendemain soir on sort avec la même gang. À un certain moment, j'ai faites une joke pi tout l'monde on rit comme des fous.

Pour moué, ç’a été mon moment d'Épiphanie. C'est le moment où j'ai enfin réalisé que d'autres mondes comprenaient mon français de Grand Isle.

Mais, you know, franchement, j'aurais dû réaliser que si Lorraine me comprenait, les autres devraient m'comprendre eux aut'es itou. Mais, cosse tu veux? Comme ben du monde, j't'ais convaincu que j'parlais tchuque jargon que personne comprennait ... Les bonnes soeurs nous avaient conté des mentries. Ça, c'était surprenant, j'vous garantit!

Bon, b'en là on fast forward encore une fois aux années 1990.

J'commence à écouter de la musique acadienne du Nouveau-Brunswick pi la Louisiane. J'trouvais qu'y sontaient chanceux que tchuqu'un chantait à propos de leu's culture pi leu’s che'eux: Cape Enragé, Lac Bijou, Petticodiac, Moncton, Rue Dufferin, etc. J'trouvais itou que c'était d'valeur que personne ne chantait à propos de nous aut'es.

So, j'ai écrit 5 ou 6 chansons. J'ai mis ça sur un CD pi j'envoyé ça a Jim Grandmaison, un vieil ami musicien de l'université. Jim a vraiment aimé mes chansons pi y m'dit de contacter Charlie Stewart.

Charlie m'invite à la pratique des Chanteurs Acadiens à Fort Kent. J'ai joué mes chansons pour eux autres pi y mon invité à les joindre.

La mission des Chanteurs Acadiens était de préserver les vieilles chansons françaises. Mais notre mission est devenue aussi de chanter à propos de notre culture, notre héritage, pi notre belle langue française.»

Pour plus d'information et le discours au complet: maineacadian.org

Published in Blogue

La population, résidente de l’Acadie des terres et forêts, est invitée à découvrir ou redécouvrir sa région en participant à un concours. Trois forfaits mettant en valeur un attrait de chacun des secteurs de l’Acadie des terres et forêts sont offerts.

Les forfaits pour deux personnes, comprenant une nuitée, un petit-déjeuner et un repas du soir, permettront à trois gagnants de goûter à l’hospitalité et à la gastronomie de la région.

Les gagnants auront l’opportunité de découvrir l’un des trois secteurs de l’Acadie des terres et forêts en séjournant soit à l’auberge du Chemin Faisant à Témiscouata-sur-le-Lac, à l’auberge les Jardins Inn d’Edmundston ou à l’auberge Inn of Acadia à Madawaska, tous trois membres du réseau Acadie Gourmet

concours.

Le tourisme, la mise en valeur du milieu de vie et le renforcement des échanges transfrontaliers font partie des mandats de l’Équipe des Chefs de file. Par ce concours, l’organisation souhaite encourager la population à garder les liens créés avec ses voisins et à favoriser l’idée de découvrir ce que l’Acadie des terres et forêts a à offrir.

Pour participer, vous devez vous inscrire en ligne d’ici le 14 août via la page Facebook Réussir Ici / Succeed here ou sur www.reussirici.org. Les gagnants seront annoncés lors des festivités du 15 août.

Thursday, 17 March 2016 09:45

Médias : une opportunité à saisir?

Qu’est-ce qui va faire de l’Acadie des terres et forêts une région unie? La communication.

La communication est la base de tout. Point.

  • La communication entre ses acteurs économiques et communautaires.
  • La communication entre les entreprises pour favoriser les affaires locales.
  • La communication entre les citoyens pour découvrir de nouveaux horizons. Même si ces horizons ne sont pas si loin, ils nous offrent une variété d’accents, de langues, d’habitudes de vie, d’activités, etc. On peut voyager loin en restant chez nous!

Mais que manque-t-il à notre belle région pour grandir en force? À l’ère des réseaux sociaux, ceux-ci ne suffisent pas pour créer des liens.

Published in Blogue

Suite à la parution d’un article intitulé “Un an après le CMA, la fierté acadienne est discrète au Madawaska” dans le journal Acadie-Nouvelle du 13 août, j’aimerais rappeler, que l’Équipe des chefs de file, a pour mandat de stimuler, et faciliter, la collaboration régionale et d’assurer, également, un développement économique durable car nous croyons sincèrement qu’ensemble « Nous pouvons  réussir ici » dans l’Acadie des terres et forêts.

Published in Blogue
Page 2 of 2

       




Copyright © 2015 Success Here - All Rights Reserved.